La mammographie en trois étapes

La mammographie en 3 étapes

  1. Comment se préparer à la mammographie ?

    Le jour de l’examen, ne mettez pas de déodorant, de poudre, de crème ou de parfum sur vos seins et à vos aisselles. Ces produits provoquent de fausses images pouvant être confondues avec des lésions.

    Portez des vêtements faciles à enlever depuis la taille.

    Enlevez colliers et autres bijoux qui pourraient nuire à la prise d’images.

    Il serait préférable de passer une mammographie 10 jours suivant le début des menstruations; soit la période où les seins sont généralement le moins sensibles.1
  2. À quoi s’attendre durant la mammographie ?

    La mammographie est un examen radiologique réalisé par un technologue en radiologie, au moyen d’un appareil de mammographie qui contient un tube produisant des rayons X spéciaux, utilisés seulement pour les radiographies des seins.  

    À cette étape, il est important de mentionner au technologue tout symptôme ou changement que vous avez constaté au niveau de vos seins.  Pendant la mammographie, le technologue positionne la femme de manière à ce que l’appareil puisse prendre deux images de chaque sein, selon deux angles différents. Le sein est placé contre une plate-forme spéciale et l’appareil le retient et le comprime à l’aide d’une palette (généralement faite de plastique clair) pendant une brève période, le temps de produire des images appropriées.2
  3. Que se passe-t-il après la mammographie ?

    Chacun des clichés des seins produits par la mammographie est revu ensuite par un médecin spécialiste,  le radiologiste, qui analyse les images, décrit les anomalies et émet un diagnostic. Lorsqu’elles sont disponibles, il compare la mammographie la plus récente avec les mammographies précédentes.  Il dicte un compte rendu écrit de ses constatations, de son opinion et, le cas échéant, de ses suggestions, et l’envoie au médecin traitant de la femme.

    Ainsi, si lors de la lecture de la mammographie le radiologiste a observé un changement ou une anomalie qui nécessite un suivi, il transmettra au médecin traitant ses recommandations pour poursuivre l’investigation.

    Environ 10 femmes sur 100 doivent subir d’autres examens à la suite d’une mammographie de dépistage. Ces examens peuvent être la prise d’images additionnelles d’une zone plus précise du sein, d’une échographie du sein, voire d’une biopsie dans certains cas.

    Dans 90 % des cas, la conclusion de ces examens additionnels sera normale. Si aucune anomalie n’est détectée, la femme en sera avisée, de même que son médecin traitant.3