Mythes et Réalités

vrai ou faux ?

L’auto-examen des seins, fait régulièrement, peut remplacer la mammographie.

vrai | faux

FAUX. L’auto-examen des seins, et même l’examen clinique des seins (ECS) réalisé par un médecin, ne peut permettre de déceler de très petites tumeurs, ou encore des tumeurs diffuses qui ne sont pas localisées dans une zone précise du sein et qui, conséquemment, ne sont pas perceptibles au toucher.

Passer régulièrement des mammographies peut être dangereux pour la santé, en raison des radiations qu’elles émettent.

vrai | faux

FAUX. La mammographie utilise une très faible dose de rayons X (à peu près l’équivalent du rayonnement ambiant pendant une période de trois mois, inférieure au rayonnement auquel l’on est exposé lors d’un vol en avion transatlantique) et ses risques pour la santé sont minimes, comme pour toute radiographie. L’Association des radiologistes du Québec estime que les bénéfices du dépistage du cancer du sein compensent largement pour les risques mineurs associés à une radiographie.

Passer régulièrement des mammographies prévient le cancer du sein.

vrai | faux

FAUX. Le dépistage par mammographie ne permet pas d’éviter un cancer. Son but est de détecter le cancer, le cas échéant, à un stade précoce, alors que les options de traitement sont plus nombreuses.

La mammographie est gratuite dans le cadre du Programme québécois de dépistage du cancer du sein.

vrai | faux

VRAI. Les mammographies offertes dans le cadre du Programme québécois de dépistage du cancer du sein sont entièrement couvertes par la Régie de l’assurance maladie du Québec.

L’année de ses 50 ans, chaque Québécoise est invitée personnellement à participer au programme et à prendre rendez-vous pour une première mammographie. L’invitation sera répétée tous les deux ans.

Une femme qui n’a pas de médecin de famille peut tout de même participer au Programme québécois de dépistage (PQDCS).

vrai | faux

VRAI. Si une femme n’a pas de médecin de famille, le programme lui proposera un médecin pour faire le suivi de sa mammographie de dépistage.

Il faut payer pour passer une mammographie avant l’âge de 50 ans.

vrai | faux

FAUX. Si leur médecin traitant le juge approprié, les femmes de 35 à 49 ans, ou de 70 ans et plus ne présentant pas de symptômes peuvent, sur ordonnance médicale, passer une mammographie de dépistage gratuitement dans un centre de dépistage désigné.

De plus, les femmes de tous âges, chez qui le médecin traitant constate une anomalie à l’examen clinique des seins, peuvent toujours passer une mammographie gratuitement, sur ordonnance médicale; on parlera alors d’une mammographie diagnostique.