Le rôle du radiologiste

Dépistage

Lire la mammographie : un défi d’expert !

Les clichés des seins produits par la mammographie sont tous examinés par le médecin radiologiste, qui analyse les images, recherche et décrit toutes les anomalies, pour ensuite émettre un diagnostic ou recommander des examens complémentaires.

Lors de cette étape d’analyse (on parle généralement de « lecture » de la mammographie), le radiologiste doit agir un peu comme le « Sherlock Holmes » de la médecine, à la recherche de tout indice de la maladie.

La lecture de la mammographie présente des défis particuliers.

Pourquoi ? Il existe différents types de cancer du sein : certains présentent des tumeurs localisées et denses, plus facilement repérables, même lorsqu’elles sont encore de petite taille. D’autres tumeurs sont plus diffuses, réparties dans les tissus mammaires et nettement plus difficiles à repérer et à identifier.  

De plus, la densité des seins varie d’une femme à l’autre, autant que leur taille, ce qui aura un impact sur la clarté des images de la mammographie.

Enfin, le programme de dépistage évalue des femmes ne présentant pas de symptômes, donc les anomalies en seront généralement à un stade précoce, donc plus petites et parfois difficiles à détecter.

Le défi du radiologiste ?  Trouver une anomalie, aussi petite soit-elle… ou confirmer l’absence de toute anomalie.  Un peu comme chercher une aiguille dans une botte de foin, tout en espérant qu’il n’y ait pas d’aiguille – et c’est le plus souvent le cas, heureusement.

Une anomalie est détectée : que se passe-t-il ?

Le médecin radiologiste qui fera l’analyse des images de la mammographie pourra, si le résultat d’une mammographie de dépistage lui semble anormal, demander des examens complémentaires. Ces examens complémentaires prendront la forme de clichés additionnels, d’une échographie* ou d’une biopsie*, selon le cas, qui permettront d’établir un diagnostic précis.

Environ 10 femmes sur 100 doivent subir d’autres examens à la suite d’une mammographie de dépistage. Dans 90 % des cas, la conclusion de ces examens sera normale. Si aucune anomalie n’est détectée, la femme en sera avisée, de même que son médecin traitant. Si un cancer devait être détecté, elle sera référée immédiatement pour un suivi en oncologie.

*  Ces deux examens seront effectués par le médecin radiologiste, avec ou sans la collaboration d’un technologue.

La détection précoce du cancer du sein par la mammographie, sauve des vies !